Simca Il n'y a aucun produit dans cette catégorie.

Sous-catégories

  • ARIANE

    Simca Ariane est issue du marige entre  le « moteur Flash » de 47 ch SAE de l'Aronde avec la carrosserie de la Trianon. Celle-ci est proposée en plusieurs versions. Pour les modèles 1958, la Trianon est remplacée par une Ariane à moteur V8 de 84 ch SAE : l'Ariane 8. Celle-ci est supprimée en 19611.
    Pour 1959, l'Ariane Super Luxe possède une finition améliorée : baguette latérale chromée, encadrements de pare-brise et de lunette arrière chromés, lave-glace, miroir de courtoisie et cendrier arrière. Comme toutes les Ariane, elle reçoit des nouveaux feux arrière à catadioptres intégrés.
    Pour 1961, l'Ariane Miramas Super Confort bénéficie de l'intérieur de la Beaulieu. Comme les autres Ariane, elle s'appelle Miramas en adoptant le « moteur Rush Super » à cinq paliers1 de 62 ch SAE. L'Ariane est produite de 1957 jusqu'en avril 1963 en 129058 exemplaires

  • 1100

    La Simca 1100 est la première automobile à traction avant de la marque Simca, fut fabriquée à plus de deux millions d'exemplaires entre 1967 et 1981 à Poissy. La Simca 1100 est la voiture la plus vendue en France en 1972.
    La Simca 1100 bénéficia lors de sa conception de choix techniques résolument modernes. La Simca 1100 est l'ancêtre de la plupart des voitures compactes françaises actuelles. En effet, dès septembre 1967, elle propose la traction avant, le moteur transversal et une suspension à quatre roues indépendantes par barres de torsion. De plus, à une époque où le client n'a souvent le choix qu'entre une berline quatre portes et un break, la 1100 est livrable en cinq portes (berline à hayon), en trois portes, en break cinq portes (pour les modèles 1969) et en break trois portes.
    À sa sortie, deux moteurs sont disponibles2 (moteurs Poissy), 944 cm3 de 48 ch (5 chevaux fiscaux) et un 1 118 cm3 de 60 ch (6 chevaux fiscaux).

  • Aronde

    La Simca Aronde est une berline familiale fabriquée de 1951 à 1963 par le constructeur automobile français Simca, fondé fin 1934 par Fiat comme filiale française pour échapper aux exorbitants droits de douane de l'époque, en vigueur avant l'instauration du Marché commun de 1957. Le nom « Aronde » a été choisi car il signifie en ancien français « hirondelle » qui était le symbole de la marque Simca.La Simca Aronde a été construite de 1951 à 1955. La première série (9 Aronde) a été produite pour les modèles 1951 à 1953 (calandre en podium) et la seconde (Aronde) pour les modèles de 1954 à 1955 (calandre en arc de cercle).

  • 1000

    La Simca 1000 est une automobile qui est passée, depuis son lancement en octobre 1961, du rôle de véhicule modeste à celui d'une sportive capable de lutter efficacement contre les Porsche 911 dans les courses de côte, et ce bien après sa longue période de fabrication. La Simca 1000 arriva à point pour conforter la marque de Poissy dans son rang de second constructeur français.
    Mise en chantier en 1957 par Henri Théodore Pigozzi, patron de Simca.
    La Simca 1000 a une carrosserie carrée et classique à trois volumes, qui se positionne sous l'Aronde P60, est une « tout à l'arrière » dotée d'une suspension à quatre roues indépendantes (ressorts hélicoïdaux à l'arrière et à lames à l'avant) et d'un moteur quatre cylindres longitudinal en porte-à-faux arrière avec une boîte à quatre vitesses synchronisées (licence Porsche).

  • 1000 Rallye

    Basée sur la Simca 1000 Spécial de 1969, la Simca 1000 Rallye lancée en février 1971, dispose du "moteur Poissy" 1 118 cm3 de 53 chevaux et une vitesse de pointe à 150 km/h.
    En février 1972, la 1000 Rallye 1 succède à la 1000 Rallye. La cylindrée est augmentée à 1 294 cm3, la puissance atteint 60 chevaux et la vitesse de pointe 155 km/h.
    En septembre 1972, Simca lance la 1000 Rallye 2 animée par un "moteur Poissy" de 1 294 cm3 développant une puissance de 82 ch DIN à 6 000 tr/min et un couple maxi de 11 mkg à 4 400 tr/min. Grâce à ses deux carburateurs double-corps horizontaux et à ses 860 kg, elle pointe à 162 km/h.
    En décembre 1977, la marque présente une 1000 Rallye 3 (groupe 1 homologuée) de couleur bleue (le modèle de série sera uniquement blanc) se distinguant par son spoiler avant, ses extensions d'aile et ses jantes Amil en alliage léger. Comme toutes les Simca 1000, elle reçoit la récente face avant avec les projecteurs rectangulaires. La puissance grimpe à 103 ch DIN à 6 200 tr/min, le couple maxi à 13 mkg à 4 900 tr/min et la vitesse de pointe à 183 km/h.
    Cette ultime version proche des 1000 Rallye de compétition du S.R.T. aura une carrière éphémère jusqu'à la disparition de la Simca 1000 au printemps 1978.

  • 1301 Special

    Succédant à la 1300  à partir de 1967, Simca 1301 special est  cette familiale qui fut produite jusqu’en 1976. Son dessin de « petite américaine » et sa finition « populuxe » la démarquaient du reste de la production Française de l’époque.
    Simca 1301 beneficie d'une calandre de clignotants et d'un capot avant redessinés, tandis que l'arrière a été rallongé.
    La Simca 1301 est equipée d'un moteur essence 4 cylindres en ligne en position longitudinale avant de 1 290 et 1 475 cm3 Cylindrée.
    La  La Simca 1301 est une propulsion arrière avec un doîte de vitesses manuelle a  4 rapports.

  • Aronde P60

    La Simca Aronde P60 est une berline familiale fabriquée de 1951 à 1963 par le constructeur automobile français Simca, fondé fin 1934 par Fiat comme filiale française pour échapper aux exorbitants droits de douane de l'époque, en vigueur avant l'instauration du Marché commun de 1957. Le nom « Aronde » a été choisi car il signifie en ancien français « hirondelle » qui était le symbole de la marque Simca.La Simca Aronde P60 a été construite de 1951 à 1955. La première série (9 Aronde) a été produite pour les modèles 1951 à 1953 (calandre en podium) et la seconde (Aronde) pour les modèles de 1954 à 1955 (calandre en arc de cercle).