FIAT Il n'y a aucun produit dans cette catégorie.

Sous-catégories

  • FIAT 500

    La légende veut que l'idée première de cette voiture vienne de Mussolini, alors au pouvoir en Italie. En 1930, le Duce avait convoqué Giovanni Agnelli, fondateur de FIAT, pour lui demandé de motoriser les Italiens avec une voiture économique dont le prix ne devait pas dépasser cinq mille lires.
    Agnelli s'en remit aux ingénieurs des services conceptions de Fiat. L'ingénieur Lardone était convaincu que la nouvelle automobile devrait disposer de quatre places et devrait être équipée d'un moteur bicylindre de 500 cm3, refroidi par air, et doté de la traction avant!
    C'est au milieu de l'été 1931 que le prototype de la nouvelle Fiat 500 à traction avant fut prêt pour effectuer son premier essai, avec à son bord le pilote d'essai, son concepteur, et le sénateur Agnelli, impatient de pouvoir vérifier les qualités du véhicule, et de télégraphier la bonne nouvelle au Duce. La voiture sortit de l'usine du Lingotto et parcourut tranquillement plusieurs kilomètres mais, dans la montée du Cavoretto, un début d'incendie provenant du moteur obligea tous les occupants à mettre précipitamment pied à terre. L'incident était dû à une petite fuite de carburant, et le sénateur Agnelli décida que FIAT ne s'aventurerait plus jamais à construire des automobiles à traction avant. L'ingénieur Lardone fut licencié sur-le-champ.
     Ce n'est qu'en 1933 que le sénateur Agnelli lança une sorte de défi à ses ingénieurs, en exigeant une nouvelle voiture à produire en grande série (à l'époque une série normale ne dépassait jamais les 10 voitures par jour), une voiture pour le travail et les loisirs qui ne devait pas coûter plus de 5 000 £ires.
    Dante Giacosa prit rapidement les choses en main et en quelques mois, il remit ses esquisses du nouveau projet, sous forme de mini Fiat Balilla. La direction générale de Fiat fut satisfaite du projet surtout parce qu'il respectait la tradition des modèles Fiat et autorisait la réalisation de prototypes. Les tests et essais sur route durèrent presque un an et demi.
    Le 15 juin 1936, la FIAT 500-A est présentée au Salon de Turin et mise en vente au public dans les concessions Fiat en Italie, mais aussi en France, où elle fut construite chez Simca, sous le nom de Simca 5, et en Allemagne chez Fiat-NSU. Une petite voiture modeste au prix de 8 900 lires, vingt fois le salaire mensuel d'un ouvrier.